Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Circuler en hiver

1. A quoi la DIR Est s’engage-t-elle (et pourquoi a-t-elle renouvelé ses engagements) ?

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 31 octobre 2012

1/ Quels sont les engagements de la DIR Est ?

Les agents de la DIR Est mettent tout en œuvre pour obtenir un retour à la normale le plus rapide possible MAIS ce retour peut prendre un certain temps en fonction notamment des conditions météorologiques.
Dans ces conditions, à quoi la DIR Est s’engage-t-elle ?

Pour le comprendre, il faut savoir qu’elle distingue clairement :
=> les chutes de neige d’intensité « courante »
=> les chutes de neige « intenses »

La DIR Est a pris un engagement concernant cette deuxième situation, la plus difficile (chutes de neige intenses). Le reste du temps, les retours à des conditions normales de circulation sont assurés dans des délais plus courts.

En cas de chutes de neige intenses, la DIR Est a pris l’engagement de revenir à des conditions de circulation s’approchant le plus possible de la normales sur la section courante :

  • Sur voie(s) de droite : 4h après la fin du phénomène
  • Sur voie de gauche  : - 8h après la fin du phénomène sur les routes à trafic > 30 000 véh/jour/jour - pas d’engagement de délai sur les routes à trafic < 30 000 véh/jour

Ces engagements se traduisent par des conditions de conduite hivernales minimales qui peuvent être :


2/ Pourquoi a-t-elle renouvelé ses engagements de l’hiver dernier ?

L’hiver 2010/2011 a été particulièrement sévère. Avec une température moyenne inférieure de 3°C à la moyenne de référence, décembre 2010 a été le mois de décembre le plus froid de ces 40 dernières années, devançant décembre 1970 (-2,6°C) et 1975 (-2,4°C).

Or l’expérience de cette période hivernale 2010/2011 a montré que la DIR Est a été capable de tenir son engagement de maintenir la viabilité au moins sur la voie la plus à droite dans les conditions les plus difficiles.
Au vu de ce résultat, l’engagement de l’année passée est renouvelé.

A noter : des blocages ont eu lieu le 8 décembre 2010 notamment dans le nord de la Lorraine mais ils n’étaient pas liés à cet engagement de déneiger la voie de droite en priorité.


Retour aux questions