Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Circuler en hiver

Comment traiter la neige ?

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 31 octobre 2012


On ne peut pas traiter la neige avant qu’elle ne tombe, aussi la DIR Est ne peut-elle intervenir qu’en traitement curatif pour rétablir les conditions de circulations minimales.

Pour décrire cette intervention, on parle souvent de « salage de la neige », et l’un des principaux reproches faits aux gestionnaires des routes est de n’avoir pas salé à temps ou assez ou correctement. Or il s’agit d’un abus de langage : le sel n’a pas l’aptitude à faire fondre la neige ni pendant qu’elle tombe ni après en couche sur la chaussée.

Le maintien de la viabilité suite à un épisode neigeux se fait donc essentiellement par évacuation de la neige, en général en raclant la chaussée avec une lame portée par un engin.

Saler la neige est, en fin de raclage, une mesure de finition visant à accélérer le « retour au noir ». Avant le raclage, cela entraînerait un gaspillage de sel, voire une recongélation du mélange eau-sel-neige dans certaines conditions de température et de dosage en sel.

Évidement, on ne peut enlever la neige qu’une fois qu’elle est tombée !

Attention aux idées fausses :

le sel ne déneige pas ! IL EST DONC INUTILE DE SALER LA NEIGE

Mettre + de sel que nécessaire n’apporte pas + d’efficacité


Retour aux questions